C’est en 2023 et à l’occasion du triple anniversaire (les 140 ans du mouvement Alliance Française dans le monde, les 100 ans de l’Alliance Française à Strasbourg et les 20 ans de la création de l’école de l’Alliance Française à Strasbourg), que l’Alliance Française a décidé d’ouvrir un nouvel espace. 

Ce lieu de 200 m2, installé au sein du magnifique bâtiment de l’ESCA construit en 1923, est dédié aux Arts et aux Cultures.

Aménagée pour accueillir des expositions, des rencontres, des conférences, des concerts et des spectacles la Grande Salle ouvrira ses portes le 3 octobre 2023. 

Son but ? L’échange avec l’autre, une continuité de l’engagement de l’Alliance Française pour la francophonie au travers l’animation culturelle.  Il est question ici d’interculturalité, d’échanges entre les cultures étrangères et la France : un travail de mémoire et de reconnaissance de l’histoire.

Cette première saison 2023-2024 de la Grande Salle de l’Alliance Française est intitulée « La part de l’autre ». Reflet de l’engagement de l’Alliance Française dans la coopération interculturelle, elle entend mettre en lumière l’altérité et la richesse des multiples cultures d’origine de ceux qui fréquentent l’Alliance Française (apprenants, membres ou amis) et qui ont la langue française en partage. 

Il s’agit d’une exploration de la façon dont chacun peut contribuer à l’enrichissement collectif grâce à sa propre histoire et à sa culture. La programmation s’articulera autour d’une approche inclusive, déclinées en 4 fenêtres ouvertes sur l’Autre d’octobre 2023 à juin 2024 : l’exposition « Portraits de France », suivie d’une saison algérienne. Le troisième temps fort sera dédié à la Francophonie et nous finirons la saison sur une pause japonaise.

Du 11 avril au 7 juin 2024 – Exposition de calligraphies de Maître Keishu Kawai et de photographies d’artistes japonais, collection de Madeleine Millot Durrenberger

Maître Keishu Kawai est née dans la préfecture japonaise d’Ibaraki, au nord de Tokyo. Formée à l’art de la calligraphie dans la prestigieuse université de Tsukuba, puis durant dix années par le grand Maître Sôin Furutani à Kyoto, elle devient Maître de calligraphie à son tour et expose ses œuvres dans le monde entier. Aujourd’hui, elle se consacre à l’art de la calligraphie, et développe des collections de plus en plus uniques.

En véritable amatrice, Madeleine Millot-Durrenberger construit des expositions de ses œuvres, elle imagine une lecture toute personnelle des images qu’elle met en scène pour raconter une histoire. Elle s’occupe des encadrements ainsi que de l’accrochage. Elle est aussi à l’origine d’une maison d’édition, In extremis, dédiée aux livres d’art, façonnés avec un soin d’artisan. Au cœur de cette aventure éditoriale, la volonté de faire découvrir, de faire se rencontrer des univers, de rassembler selon une réflexion, une thématique. Les mots « disent » l’image mais ne la racontent pas.

Visite de l’exposition :

Du lundi au vendredi de 14h à 17h
(ou sur rdv)
12 rue des Pontonniers, Strasbourg 67000

03 88 75 62 55

Entrée gratuite

Le 24 avril 2024 – Spectacle de conte et rakugo “Histoires tombées d’un éventail” de Stéphane Ferrandez

À 19h00

Le Rakugo est la forme la plus populaire du conte au Japon depuis quatre siècles. Le conteur, assis en seiza (à genoux sur un coussin), utilise un éventail et une serviette traditionnelle en tissu pour reproduire toute la gestuelle des personnages qu’il fait vivre sur scène.

La compagnie Balabolka vous invite à voyager entre humour et merveilleux, à travers le spectacle intitulé “Histoires tombées d’un éventail” du conteur Stéphane Ferrandez.

Le 15 mai 2024 – Conférence autour des œuvres d’Akira Mizubayashi

À 19h00

Akira Mizubayashi est un écrivain japonais d’expression japonaise et française et traducteur.

Cette conférence prendra la forme d’un échange autour de ses plus grandes ouvrages, à l’instar de “Une langue venue d’ailleurs” (2011) qui a reçu de l’Association des écrivains de langue française le Prix littéraire de l’Asie 2011, de l’Académie française le Prix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises 2011 et du Richelieu international-Europe le Prix littéraire Richelieu de la francophonie 2013 ou encore de “Mélodie, Chronique d’une passion” (2013), qui a obtenu le Prix littéraire 30 Millions d’amis 2013 et le Prix littéraire de la Société Centrale Canine 2013. 

Akira Mizubayashi est lauréat du Prix des libraires 2020 et du Prix de L’Algue d’Or pour son ouvrage “Âme brisée”, paru à la rentrée littéraire 2019 aux éditions Gallimard dans la collection “Blanche”.

Le 29 mai 2024 – Conférence “Le manga et la France : une passion adolescente ?” d’Antonin Bechler

À 19h00

Antonin Bechler est Maître de conférences à la faculté de langues et cultures étrangères de l’Université de Strasbourg. Spécialiste de la littérature japonaise contemporaine, il est l’auteur d’une thèse sur Kenzaburô Ôé ainsi que de plusieurs articles sur la littérature et la culture populaire du Japon contemporain, notamment sur Haruki Murakami.

En préambule de cette conférence intitulée “Le manga et la France : une passion adolescente ? “, Antonin Bechler nous plongera dans les 160 ans de relations qui lient la France et le Japon.

Le 04 juin 2024 – Lecture d’extraits du “Dit des Heike”

À 19h00

Le Dit des Heike, célèbre épopée guerrière, raconte la lutte opposant le clan des Taira (ou: Heike) à celui des Minamoto pour le contrôle du Japon. Cette œuvre met en scène la grandeur des guerriers Taira face à leur déchéance, et repose sur l’idée bouddhique de la fragilité de la vie humaine. La lecture sera en japonais, sous forme d’un récitatif chanté réalisé par Shiho Kasahara, accompagnée au shamisen (luth à trois cordes) et à la guitare par Hideaki Tsuji.

Nous aurons une brève introduction par Delphine Mulard (historienne de l’art japonais) et Evelyne Lesigne-Audoly (historienne de la littérature japonaise), toutes deux affiliées au département d’études japonaises et à l’unité de recherches GEO de l’Université de Strasbourg..

Merci pour votre participation à la semaine de la Francophonie !


Informations pratiques

Visite de l’exposition :

Du lundi au vendredi de 14h à 17h
(ou sur rdv)
12 rue des pontonniers, Strasbourg 67000

03 88 75 62 55

Entrée gratuite